Les Plafonds

 

Bien que les plafonds soient dans la plupart des intérieurs la plus grande surface ininterrompue, ils sont souvent ignorés par les designers amateurs et même par les designers professionnels. Le résultat, en particulier dans les environnements publics et de bureau, est souvent une masse de dispositifs d’éclairage, de prises de climatisation et d’appareils analogues, sans lien entre eux. Les plafonds ont été mis en valeur dans les traditions baroques et au XVIIIe siècle. Les beaux intérieurs de ces périodes avaient des plafonds très ornés et décorés, avec des surfaces peintes ou avec des détails complexes en plâtre.

Le plafond en plâtre blanc

Peu de designers modernes exploitent les possibilités de design offertes par les plafonds. L’une de ces possibilités est la création d’effets de texture avec le bois. Bien entendu, il faut respecter l’effet d’un simple plafond en plâtre dans un intérieur par ailleurs bien conçu ; souvent, le plafond en plâtre blanc est nécessaire pour réfléchir la lumière et donner une cohésion calme à l’espace. Étant donné que la plupart des plafonds modernes sont bas, une texture épaisse ou une couleur vive peuvent créer un sentiment déprimant.

Plafond suspendu sous les dalles en béton

Dans les bâtiments publics contemporains, il existe fréquemment un plafond suspendu sous les dalles structurelles en béton. L’espace entre la dalle et le plafond suspendu est nécessaire pour les équipements mécaniques ainsi que pour permettre l’encastrement du système d’éclairage. Une section précédente de cet article a traité de la variation des hauteurs en fonction de l’échelle et de l’espace. Il est important de conserver des hauteurs de plafond aussi différentes que celles en rapport avec le plan de la pièce si vous voulez qu’un tel dispositif réussisse.

Leave a Comment